Soins sous MEOPA

Le MEOPA (mélange équimolaire d’oxygène et de protoxyde d’azote) est un gaz destiné à faciliter les soins dentaires. Cette option thérapeutique est envisageable chez les patients excessivement anxieux, chez les enfants ou chez les patients handicapés.

Avantages

Cette pratique apporte une réelle plus-value aux soins prodigués puisque le MEOPA permet au patient de se détendre sans l’endormir et de garder sa conscience tout au long des soins : c’est ce qu’on appelle « la sédation consciente ».


Pour un bon usage du protoxyde d’azote dans le cadre de la sédation légère, il est essentiel de bien en connaître les avantages et les inconvénients, ainsi

que les contre-indications. Il convient en outre de connaître et de tenir compte de l’effet d’une exposition répétée du personnel soignant au protoxyde d’azote.

Sédation légère

La « sédation légère », parfois aussi appelée « sédation minimale », est une technique consistant à diminuer le niveau d’anxiété et de stress du patient en lui administrant un médicament, sans diminuer son niveau de conscience, la communication verbale restant possible et les fonctions respiratoires et cardio-vasculaires restant intactes. Une sédation légère peut être obtenue à l’aide d’un mélange de protoxyde d’azote (à maximum 50 %) et d’oxygène, et peut permettre, en dentisterie, d’éviter autant que possible une sédation profonde ou une anesthésie générale.Il convient de souligner que, même si l’application d’une sédation légère avec le protoxyde d’azote a un certain effet analgésique, une anesthésie locale optimale reste essentielle.


L’oxygène et le protoxyde d’azote, ainsi que leurs mélanges (à 50% de protoxyde d’azote et 50% d’oxygène), sont autorisés comme médicaments et peuvent être prescrits par les dentistes et les médecins s’ils ne contiennent pas plus de 50% de protoxyde d’azote.

En pratique

Le dentiste qui réalise l’intervention devrait être assisté par une personne qui administre le protoxyde d’azote et surveille le patient.


Un monitoring clinique continu et rigoureux du patient s’impose, aussi bien pendant l’inhalation du mélange au protoxyde d’azote qu’après, jusqu’à ce que le patient soit entièrement réveillé. Il convient ici d’observer l’état de bien-être général, l’état de conscience, la respiration (qui ne doit pas être entravée) et la circulation sanguine (couleur de la peau et des muqueuses, observation complétée par une détermination de la saturation en oxygène par l’oxymétrie de pouls).


Il est recommandé d’administrer de l’oxygène pur pendant quelques minutes après l’arrêt de l’inhalation de protoxyde d’azote et de continuer à observer le patient pendant au moins 15 minutes jusqu’au retour complet de la conscience, de l’équilibre et des fonctions motrices.


La technique est simple, sûre et efficace, le produit n’engendre pas de lourdeur postopératoire, son élimination est rapide, ce qui autorise le retour à domicile immédiat et en toute sécurité.

Pour les enfants

En dentisterie pédiatrique, cette pratique constitue un palier supplémentaire avant l’ultime recours à l’anesthésie générale. À plus ou moins long terme, certains enfants ou adolescents acceptent alors d’être traités en milieu « classique ». Les actes thérapeutiques réalisés dans ce cadre doivent toujours être prolongés par un programme personnalisé de prévention et un suivi régulier.

Prendre Rendez-Vous

Vous souhaitez plus de renseignements ou bien vous désirez prendre rendez-vous avec l'un de nos stomatologues ou pédodontistes à Bruxelles ?


 © 2020 KDDENTAL